Tour de Corse historique 2018, une victoire légendaire pour Serge Cazaux et Maxime Vilmot !

Victorieux de onze des quinze épreuves spéciales de ce 18ème Tour de Corse Historique, le Bordelais Serge Cazaux et Maxime Vilmot, a donc rallié au terme d’une superbe semaine, en ce samedi en fin de journée, le Port de Porto Vecchio, en mais inattendu grand vainqueur !

Pour cette 18e édition de cette épreuve, quatre étapes étaient au programme avec plus de 330 kilomètres chronométrés. Au volant de sa traditionnelle Ford Sierra Cosworth, Serge a d’entrée pris les commandes de l’épreuve, devançant une gloire du rallye français et mondial : Didier Auriol, champion du monde des rallyes 1994.

Bien que l’émotion était forte de devancer un tel pilote, Serge a su évoluer sur un excellent rythme jusqu’à l’arrivée, enchaînant les meilleurs temps alors que les conditions climatiques étaient loin d’être simples avec une alternance de routes humides et sèches.

Pendant les quatre jours de course, le pilote bordelais a pu rouler en toute confiance au volant d’une voiture qui n’a rencontré aucun problème.


Directeur de RSC, Henri Depons était logiquement aux anges après cette victoire, acquise grâce à une équipe parfaitement appliquée pendant une semaine.

« Je suis vraiment ravi pour toute l’équipe et surtout pour Serge, c’est une belle récompense pour lui qui est l’initiateur de toute cette aventure avec RSC. Cette victoire est le fruit d’un gros travail d’organisation, en mettant notamment les bonnes personnes aux bons endroits et travailler avec les bons fournisseurs pour proposer le meilleur matériel possible à Serge.

Il a fait une course vraiment remarquable et intelligente et ils forment un superbe duo avec Maxime, ce n’est vraiment pas donner à tout le monde de s’imposer sur un Tour de Corse. Cette victoire est encore plus belle en affrontant un tel adversaire que Didier Auriol.

Pourtant, les conditions météorologiques cette année étaient loin d’être au beau fixe… et ouvraient bien des possibilités de commettre des bêtises ! Essentiellement jeudi lors des spéciales courues autour de La Porta, dans la redoutable Castagniccia, cette région des châtaignes qui jonchent le sol déjà bien gras et humides suite aux innombrables averses au sud de Corte.

Et encore vendredi au départ de Calvi en direction de Porto sur les 40 kilomètres de Notre Dame de la Serra, la spéciale ‘monument’ en Corse depuis des décennies !

Le tandem Cazaux-Vilmot qui n’amusait pas le terrain, non seulement n’a pas failli…

Mais bien au contraire, n’a cessé de briller, enquillant les victoires en spéciales, en veux-tu, en voilà… Onze en tout sur les quinze au programme cette année !

Serge après la cérémonie du podium :

« Je suis naturellement vraiment satisfait et très content de cette victoire. Je n’ai pas fait de course d’attente face à Didier, bien au contraire, j’ai de suite des la première spéciale, attaqué. Visiblement cette stratégie nous a plutôt réussi, car toute la semaine, tout s’est bien déroulé. L’auto n’a connu aucun souci. Sincèrement, je ne pouvais rêver mieux. Sur le plan purement sportif, au volant il fallait tenter de contenir Didier, mais sur le plan émotionnel, ce fut aussi une lourde charge que de devancer un Champion du Monde et de ne pas faire de fautes, notamment dans les haut lieux, mondialement connus, tels que La Porta ou Notre Dame de la Serra ! 

 Même pas en rêve j’aurai imaginer l’emporter et gagner cette épreuve mythique surtout avec Auriol au départ cette année moi qui disputait mon 3éme Tour de Corse Historique seulement. Il va me falloir un peu de temps pour réaliser ce qui arrive. Je dois tout à mon coéquipier Maxime qui m’a sérieusement fait progresser et appris plein de choses car mon objectif en débarquant il y a huit jours c’était simplement de figurer dans le Top 5. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *